lundi 24 novembre 2014

Souvenirs de Guyane, médaille d'argent : les îles !

Bonjour bonjour mes petits accras de morue :)
Oui je suis encore en mode "nourriture guyanaise", d'autant plus que j'habite à 100m du seul resto guyanais de Bordeaux, la blague.
Bref.

Aujourd'hui je vais vous parler des deux îles guyanaises que j'ai adoré découvrir (même si la prochaine fois je le ferai en baskets parce qu'en sandales, bonjour les entorses !) : l'île St Joseph (en face de Kourou) et l'ilet la Mère (pas loin de Cayenne).
Alors je vous préviens : ce ne sont pas vraiment des îles version "Club Med" hein, on est loin du modèle "je fais la crêpe sur la plage" avec cocktail à la main, c'est guyanais donc c'est plus ou moins sauvage :)

L'île St Joseph fait partie du trio des îles du Salut, baptisées ainsi car après une tentative de colonisation désastreuse en 1793 avec 12000 morts en un an, les survivants ont trouvé refuge sur ces îles un peu moins hostiles que la jungle guyanaise. Ça fait rêver hein ? :)
Sauf qu'au final les îles du Salut ont servi à l'administration pénitentiaire pour y implanter des camps du bagne ... Le bagne sur l'île St Joseph est complètement envahi par la végétation, en mode "Indiana Jones et le temple maudit", à tel point qu'il va bientôt être fermé au public à cause des éboulements. Un peu plus loin sur le rivage il y a un ancien cimetière pour le personnel du bagne, et juste à côté une plage magnifique où j'ai expérimenté la vie de moule accrochée à son rocher : un vrai moment de sérénité :)

Direction les îles du Salut en catamaran
 
Le bagne de St Joseph (date de construction)

 


Vis ma vie de moule accrochée à son rocher :)

L'ilet la Mère est situé en face de Rémire, du côté de Cayenne. Cette île est désormais complètement envahie par la végétation, les bâtiments du bagne ont presque tous disparu, et les habitants principaux sont désormais des petit singes saïmiris (à la base implantés sur l'île par l'institut Pasteur pour des tests scientifiques, pauvres choux). Ils sont particulièrement adorables et très curieux, mais attention aux mangues qu'ils peuvent faire tomber de l'arbre à 50m au dessus de nos têtes !
 

Les doudous se la jouent Tarzan



Soit dit en passant, l'histoire du bagne en Guyane m'a vraiment remué les tripes, et c'est assez méconnu en métropole (en même temps c'est vraiment tout sauf glorieux comme page de notre histoire). Pour celles qui ont l'estomac bien accroché je vous recommande le livre "La dernière bagnarde" de Bernadette PECASSOU- CAMEBRAC, édifiant. Et bien sûr si vous allez en Guyane, à St Laurent du Maroni la visite des camps de la transportation est obligatoire pour mieux comprendre ce qu'était le bagne.

Bon, il me reste un dernier post sur la Guyane : la médaille d'or en terme de souvenirs ! Ça va envoyer du lourd, moi je vous le dis ;)
Bises !

1 commentaire:

  1. Ohhh les p'tits doudous en mode Tarzan, trop mignons ! Que tout ça fait envie sous notre ciel tout gris (ma préférence va à l’îlet de la Mère (va savoir pourquoi )! Vivement la médaille d'or !!!!

    RépondreSupprimer

Laissez moi un petit commentaire si le coeur vous en dit, je les lis tous ! et je réponds quand on me pose une question ou que le commentaire est trop mignon ;)